Association REGAIN

Accueil > INFOS PRATIQUES > Le cinéma revient A GUILLIGOMARC’H

Le cinéma revient A GUILLIGOMARC’H

dimanche 18 février 2018, par REGAIN

EN LIEN AVEC LA SACEM ET LE CNC l’association REGAIN propose 3 séances de cinéma durant les 3 dimanches des vacances de Février.
Enfants et adultes sont invités et peuvent inviter leurs amis.

3 dimanches de cinéma 16 h Salle de la mairie

25 fevrier


Dimanche 4 mars
+
Dimanche 11 mars

LA TORTUE ROUGE

29 CRITIQUES PRESSE
20 Minutes
par Caroline Vié
Attention chef-d’oeuvre ! (...) Quelles que soient les influences de son auteur, cette "Tortue rouge" est une œuvre unique, un bijou.

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes
Bande à part
par Olivier Pélisson
Tout est dit dans le trait du dessin, simplissime, dans le mouvement choisi, dans le choix des couleurs, dans les situations et dans l’évolution humaine. Et dans le travail sur le son.

La critique complète est disponible sur le site Bande à part
Femme Actuelle
par Valérie Beck
Ne vous fiez pas à l’apparente simplicité des images, elles sont d’une richesse graphique incroyable, de la beauté des couleurs aux lumières changeantes à leur charge expressive. Conte écologique et humaniste magnifique, cette tortue rouge va fendre votre carapace.

La critique complète est disponible sur le site Femme Actuelle
GQ
par Toma Clarac
"La Tortue rouge" est un modèle de clarté graphique et d’animation lumineuse. Il ne s’y passe rien ou presque, mais c’est toute une vie qui se déroule sous nos yeux avec une fluidité étourdissante.

La critique complète est disponible sur le site GQ
La Voix du Nord
par Lucie Vidal
On passe de l’inquiétude à la joie, du rire aux larmes. En un tour de main poétique et magique, aidé par Pascale Ferran (Bird People) à l’adaptation, le réalisateur néerlandais prend aux tripes et touche au cœur.

La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord
L’Ecran Fantastique
par Yann Lebecque
Ce film se base sur l’émotion et les sensations pour nous toucher droit au coeur et nous donner envie de revivre cette expérience unique (...).

Le Parisien
par Renaud Baronian
Ce film exceptionnel pourra séduire à la fois les enfants et leurs parents. Une vraie perle.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien
L’Express
par Christophe Carrière
Cela n’arrive pas tous les jours - ni même tous les ans : "La Tortue rouge" est un film parfait.

Libération
par Marius Chapuis
Somptueux.

La critique complète est disponible sur le site Libération
Paris Match
par Yannick Vely
Un miracle de poésie animée.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match
Télérama
par Cécile Mury
Ce somptueux film d’animation (prix spécial à Cannes, dans la section Un certain regard ) est bien plus qu’un récit écolo comme les autres. Il s’enivre de la beauté des éléments, du vivant comme du minéral, avec la force des grands récits mythologiques.

La critique complète est disponible sur le site Télérama
TF1 News
par Romain Le Vern
A la fois conte philosophique et récit d’aventure, un film d’animation féérique et éblouissant.

La critique complète est disponible sur le site TF1 News
aVoir-aLire.com
par Frédéric Mignard
Une magnifique ode à la Nature, à la croisée internationale des talents, et notamment des Japonais de Ghibli (...).

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com
Cahiers du Cinéma
par Thierry Méranger
L’animation séduit dès la première séquence par un éblouissement immédiat lié à sa fluidité et aux nuances des couleurs utilisées suggérant l’idéal minimaliste de la monochromie.

Charlie Hebdo
par Sigolène Vinson
Beau. Silencieux.

Culturebox - France Télévisions
par Jacky Bornet
Familial et intergénérationnel, "La Tortue rouge" sort des sentiers battus de l’animation par sa beauté formelle et son propos.

La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions
Direct Matin
par La Rédaction
Cosigné avec le studio Ghibli, et notamment avec le cinéaste Isao Takahata (Le tombeau des lucioles, Pompoko) à la production, le film renferme une dimension animiste, caractéristique des célèbres studios japonais.

La Croix
par Stéphane Dreyfus
Méditation sur les étapes de la vie d’un homme à travers l’histoire d’un naufragé sur une île déserte, "La Tortue rouge", est un film d’animation splendide et inclassable.

La critique complète est disponible sur le site La Croix
Le Dauphiné Libéré
par Jean Serroy
Dans un graphisme réduit à la pureté extrême des lignes et à travers une narration sans paroles qui se suffit amplement à elle-même, un dessin animé porté par les valeurs de la vie et de la tolérance, justement sélectionné à Cannes dans “Un Certain regard”.

Le Journal du Dimanche
par Stéphanie Belpêche
La mise en scène impressionniste de Michaël Dudok De Wit aborde avec audace la question de la survie, du renoncement, de l’acceptation de l’autre, d’une nature toute-puissante, polymorphe et destructrice, sur une musique envoûtante.

Le Monde
par Isabelle Regnier
Entre le minimalisme narratif du Batave et l’animisme débridé du studio Ghibli, la photosynthèse a opéré. Sans qu’y soit ­prononcé le moindre mot, cette robinsonnade se déploie miraculeusement en un récit palpitant, qui vous cloue à votre siège du début à la fin.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde
Les Fiches du Cinéma
par Jef Costello
Plastiquement réussi, l’ensemble peine pourtant à convaincre à cause de ses partis pris scénaristiques.

Les Inrockuptibles
par Jean-Baptiste Morain
Un beau conte, fruit de la collaboration inédite entre l’animation européenne et les studios Ghibli. Tout est simplicité et beauté, humanité et universalité dans ce récit

Ouest France
par Gilles Kerdreux
Un beau film d’animation.

Studio Ciné Live
par Éric Libiot
Reposant et réjouissant.

Sud Ouest
par Sophie Avon
Le manque, puis l’accomplissement, sont au cœur de l’œuvre de Michael Dudok De Wit qui n’est pas un adepte de l’épure pour rien. Son graphisme sobre, ses couleurs soigneusement triées et l’absence de dialogues donnent la mesure d’une solitude originelle finalement comblée de façon inattendue. Film mutique mais vibrant, vivant, et qui résonne longtemps.

La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest
Voici
par La Rédaction
Un bijou zen, adoubé par les maîtres du genre : les studios Ghibli.

CinemaTeaser
par Emmanuelle Spadacenta
Douce, délicate mais parfois très cruelle, la légende de la "Tortue Rouge" impose son anachronisme et son audace.

La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser
Critikat.com
par Josué Morel
On pourrait croire que le film s’apparente, pour reprendre la formule consacrée, à un « écrin vide » : il se révèle être en vérité précisément l’inverse, soit une boîte remplie à ras bord de petites images inconséquentes et interchangeables, dont le savoir-faire indéniable ne suffit hélas pas à sauver l’ensemble d’un naufrage presque total.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

NOUS TROIS OU RIEN

24 CRITIQUES PRESSE
Elle
par Khadija Moussou
Une histoire inspirante qui fait un bien fou. A voir absolument !

La critique complète est disponible sur le site Elle
20 Minutes
par Caroline Vié
Cette comédie tendrement émouvante fait osciller entre éclats de rire et serrements de gorge tandis qu’on s’attache à cette famille menée par un couple dont l’amour résiste à toutes les épreuves.

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes
aVoir-aLire.com
par Arthur Champilou
Kheiron fait voir, en douceur et en humour, l’utopie de l’intégration et du vivre ensemble, tout en gardant le sens des réalités, passant habilement de la drôlerie à la gravité, sans jamais tomber dans la surenchère vulgaire ou larmoyante.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com
Closer
par La Rédaction
Une histoire riche d’humanité, inspirée de celle des parents de Kheiron.

Culturebox - France Télévisions
par Boris Courret
Un récit qui parvient à être tout à la fois infiniment drôle et extraordinairement touchant.

La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions
Femme Actuelle
par Amélie Cordonnier
Une jolie leçon de vie.

La critique complète est disponible sur le site Femme Actuelle
Le Dauphiné Libéré
par Jean Serroy
D’un monde et d’une civilisation à l’autre, Kheiron raconte l’histoire de ses parents avec une tendresse sensible, parfois un peu lourde, mais qui, entre larmes et rire, parvient à trouver l’équilibre.

Le Parisien
par Hubert Lizé
Le film de Kheiron est emprunt de cet optimisme, d’une bonne dose d’humour et d’énergie, celle de son père.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien
L’Express
par Christophe Carrière
Une vie de luttes, de drames et de sourires racontée sur un ton léger. L’humour comme vision du monde. Emouvant, drôle, pertinent.

La critique complète est disponible sur le site L’Express
Metro
par Marilyne Letertre
De leur rencontre à la naissance de leur fils, de la traque en Iran à l’intégration en France, le jeune réalisateur capte chaque moment essentiel du parcours et de la relation des ses parents (incarnés par Kheiron lui-même et Leïla Bekhti) avec sincérité et finesse. Joli.

La critique complète est disponible sur le site Metro
Paris Match
par Emilie Cabot
Un conte entre rires et larmes, très réussi.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match
Première
par Damien Leblanc
La brutalité de la réalité historique exposée dans la première partie s’accompagne de dialogues absurdes et d’un comique de situation qui font voisiner le portrait familial avec l’esprit satirique de Riad Sattouf. (...) Cette comédie sur l’immigration et la nécessité de lutter contre l’obscurantisme fait entendre sa voix optimiste.

La critique complète est disponible sur le site Première
Studio Ciné Live
par Véronique Trouillet
Un sujet passionnel, traité avec une grande délicatesse.

Télé 7 Jours
par Julien Barcilon
Chaque évocation de la violence et des épreuves endurées s’accompagne d’une pirouette humoristique et d’un art du décalage qui font mouche. Du bel ouvrage qui sait aussi émouvoir.

Télérama
par Guillemette Odicino
Porté par l’amour et l’admiration de ses héros, Kheiron ose des blagues de stand-up dans les moments les plus dramatiques, et ça marche. (...) Sa tendresse séduit.

La critique complète est disponible sur le site Télérama
TF1 News
par Yves Grosjean
Beaucoup de talent pour ce premier film spirituel et touchant. Kheiron au cinéma, affaire à suivre.

La critique complète est disponible sur le site TF1 News
Voici
par La rédaction
Une comédie sociale sans angélisme, énergique, humaniste et optimiste, avec un excellent casting.

CinemaTeaser
par Alex Masson
Une jolie surprise.

La Croix
par Corinne Renou-Nativel
L’humoriste Kheiron retrace avec émotion et drôlerie le parcours de ses parents, opposants au pouvoir iranien qui se sont investis en banlieue parisienne dans l’insertion des immigrés.

La critique complète est disponible sur le site La Croix
Le Journal du Dimanche
par Barbara Théate
Une belle histoire de tolérance, de liberté et de vivre-ensemble.

Positif
par Bernard Génin
Dommage que, dans la partie française, si l’on retrouve quelques beaux moments, tout ce qui entoure l’intégration modèle de la famille frôle la candeur. On retient néanmoins ce visage de Gandhi barbu, tendre et hilare.

VSD
par Bernard Achour
Entre l’Iran et la France, une chronique familiale tragi-comique à l’élan inattendu.

Le Monde
par Isabelle Regnier
Entre conte et comédie, le film a le mérite de présenter la banlieue française sous un jour apaisé. Mais la petite musique qu’il distille, selon laquelle il suffirait de vouloir (s’intégrer) pour pouvoir (régler tous les problèmes), est celle du libéralisme le plus sauvage

SWAGGER

23 CRITIQUES PRESSE
Transfuge
par Frédéric Mercier
Parfois, (Babinet) met en scène leurs rêves, imagine une comédie musicale et un petit film de science-fiction. Il réussit à ne jamais sombrer dans l’imagerie télé, la représentation figée, mortifère. Il casse les clichés ou s’en amuse, aidé de ses petits héros plein de bon sens.

Voici
par La Rédaction
Une étonnante, instructive et rafraîchissante plongée dans le regard de onze collégiens d’Aulnay-sous-Bois.

20 Minutes
par Caroline Vié
Ce documentaire sait être aussi passionnant que drôle pour offrir un véritable concentré d’énergie. (...) Un vrai booster pour le moral (...) qui redonne foi en l’avenir de l’être humain.

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes
Critikat.com
par Juliette Goffart
En substituant à tout regard lointain et stigmatisant sur les quartiers dits "sensibles" le point de vue intérieur de sa jeunesse, Olivier Babinet en réenchante le monde avec une joyeuse féérie.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com
La Voix du Nord
par Philippe Lagouche
Enfin de la banlieue, une image colorée, lumineuse. Ce film, cette claque salutaire, d’une revigorante fraîcheur.

Le Figaro
par Nathalie Simon
Olivier Babinet pose un regard juste sur des jeunes du « 9-3 ».

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro
Le Journal du Dimanche
par Alexis Campion
Le résultat, assumant son point de vue empathique et fasciné, est un fort bel instantané de la France d’aujourd’hui entre rêves et réalités.

Le Monde
par Isabelle Regnier
Olivier Babinet signe un documentaire fantasque et émouvant autour d’un groupe de collégiens d’Aulnay-sous-Bois.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde
Le Nouvel Observateur
par Anne Crignon
Beau film construit sur les brèches du déterminisme.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur
Le Parisien
par La Rédaction
Les témoignages sont souvent touchants, drôles, parfois un peu longuets. Au milieu de ces mots d’enfants, le réalisateur glisse de jolis effets de mise en scène let des séquences de fiction enlevées, où les collégiens se révèlent de formidables comédiens...

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien
Les Fiches du Cinéma
par Gilles Tourman
Onze collégiens nous entraînent avec humour, gravité, innocence parfois, singularité toujours, dans leur univers. Un voyage magnifique et édifiant.

Les Inrockuptibles
par Serge Kaganski
Premier effet swag de "Swagger" : la cinégénie, la présence, la malice, l’intelligence de ces kids. Deuxième effet swag : sa façon de redéfinir ce qu’est un ado de banlieue, loin des habituelles images anxiogènes ou misérabilistes. Troisième couche de swag : cette audace dans le mélange de des genres, du docu et de la fiction, striant le réel le plus prosaïque par des embardées fantastiques.

L’Express
par Eric Libiot
Les gamins sont formidables, leurs propos pleins d’émotion et de justesse, la mise en scène soignée.

L’Humanité
par Vincent Ostria
La différence majeure avec le cinéma social actuel, c’est la beauté de l’image, très travaillée, la fantaisie des personnages et leurs épatantes et hilarantes réflexions. À la fois une chronique des cités et une série de vignettes hautes en couleur. Tableau euphorisant.

La critique complète est disponible sur le site L’Humanité
Libération
par Elisabeth Franck-Dumas
Et si le film n’adopte aucun discours sociologique, on est libre de tirer les conclusions que l’on veut. Que le cinéma soit venu réparer ce que d’autres ont abîmé, qu’il puisse se réenchanter ainsi dans un univers souvent figé dans des représentations caricaturales, en fait la bonne fée du conte.

La critique complète est disponible sur le site Libération
Ouest France
par La Rédaction
Un séduisant portrait choral, qui se concentre sur des personnalités attachantes et ne se refuse rien.

Première
par Éric Vernay
À l’instar de ses attachants héros, ce docu hors norme brise les carcans avec un sacré style.

Studio Ciné Live
par Thierry Cheze
"Swagger" ne pose pas un regard fantasmé sur la banlieue mais traduit de manière ludique les fantasmes de ceux qui y vivent.

Télérama
par Pierre Murat
Olivier Babinet filme Aulnay et Sevran, la nuit, comme des lieux mystérieux, beaux et dangereux. Sa caméra joue avec l’espace, elle semble s’envoler, par moments, avant de s’introduire par la fenêtre d’un immeuble, comme pour en percer les secrets.

La critique complète est disponible sur le site Télérama
Cahiers du Cinéma
par Camille Bui
Paradoxalement, c’est peut-être la maladresse un peu artificielle d’un film qui ne se laisse pas radicalement aller à l’invention fabulatrice, qui rend celui-ci touchant, et, sous ses airs un peu poseurs, généreux.

La Croix
par Arnaud Schwartz
Jouant avec des codes dont ses interlocuteurs sont familiers, Olivier Babinet signe un documentaire étonnant et rafraîchissant (...). Il manque pourtant à cette œuvre singulière une progression dans le récit, une évolution des "personnages" qui auraient pu lui octroyer davantage d’épaisseur. Qu’importe : ils sont là et c’est beaucoup.

Le Figaroscope
par La Rédaction
Réaliste et touchant.

Positif
par Yann Tobin
Alors oui, le film est trop long, et plusieurs passages oniriques ou "joués" paraissent apprêtés en regard de la spontanéité des entretiens, il n’empêche que "Swagger" (...) tranche de façon tonifiante, sans angélisme ni fatalisme, avec les représentations médiatiques convenues de ces cités du "neuf-trois".

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.