Association REGAIN

Accueil > SANTE et PRÉVENTION > un pain brioché remboursé par la sécurité sociale : ce n’est pas une (...)

un pain brioché remboursé par la sécurité sociale : ce n’est pas une blague

samedi 28 juillet 2018, par REGAIN

Depuis un arrêté ministériel paru le 9 juillet 2018, la sécurité sociale rembourse désormais un pain brioché. Non ce n’est pas une blague.

C’est en BOURGOGNE que l’idéeG-Nutrition est née. Espérons qu’on trouvera à ce pain un nom plus romantique réalisé à base de tellement de protéines et de vitamines que la sécurité sociale a décidé de le rembourser.

J’en connais qui vont être heureux à cette annonce.

Mais il sera prescrit seulement aux personnes âgées aux personnes dénutries, à celles atteintes de maladies graves (cancer, sida…) ou présentant une fonte musculaire.
cet alicament est très riche et très protéiné :20,6 % de protéines.

il apporte plus de 300 kcal/100g, et il contient calcium, sélénium, vitamines B12, B6 et B9.

Né d’une collaboration entre Cérélab, un labo bourguignon, l’INRA (l’Institut national de recherche agronomique) l’hôpital de Dijon , le Centre des Sciences et du Goût et les entreprises Eurogerm et Welience.

Ce chef d’œuvre nutritionnel est remboursée par la sécurité sociale jusqu’en 2023. et, bien entendu, vous ne le trouverez pas chez votre boulangère mais votre pharmacienne dès septembre 2018 !

vous pouvez avoir l’arrêté en cliquant ici
JORF n°0158 du 11 juillet 2018

texte n° 32

Arrêté du 9 juillet 2018 portant inscription de l’aliment diététique à des fins médicales spéciales PAIN G-NUTRITION du Groupe DIJON CEREALES au titre I de la liste des produits et prestations remboursables prévue à l’article L. 165-1 du code de la sécurité sociale

NOR : SSAS1819197A
ELI : https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2018/7/9/SSAS1819197A/jo/texte

La ministre des solidarités et de la santé et le ministre de l’action et des comptes publics,
Vu le code de la santé publique ;
Vu le code de la sécurité sociale et notamment ses articles L. 165-1 à L. 165-5 et R. 165-1 à R. 165-28 ;
Vu l’avis de la Commission nationale d’évaluation des dispositifs médicaux et des technologies de santé,
Arrêtent :

Article 1

Au titre I de la liste des produits et prestations remboursables, chapitre 1, section 5, sous-section 1, paragraphe 2, sous-paragraphe 1, dans la rubrique « B- Mélanges polymériques hyperprotidiques (mél. poly hyperprot) pour adultes », après le code 1179343, est créée la rubrique suivante :


CODE
NOMENCLATURE

Groupe DIJON CEREALES (DIJON CEREALES)

1185697
Nut orale, mél poly hyperprot.hyperénerg, DIJON CEREALES, PAIN G-NUTRITION 65g/12.
PAIN G-NUTRITION est un mélange polymérique hyperprotidique et hyperénergétique pour complémentation orale destinée aux adultes du groupe DIJON CEREALES.

DESCRIPTION

Le pain brioché PAIN G-NUTRITION de DIJON CEREALES est un aliment diététique destiné à des fins médicales spéciales solide prêt à l’emploi, conditionné sous forme de pain en emballage individuel de 65 grammes.
PAIN G-NUTRITION est un pain hyperénergétique (3,01 kcal/g), hyperprotidique (20,6 g de protéines /100g).

Sa date limite de consommation est de 70 jours.

Conditionnement par carton de 12 pains.

Date de fin de prise en charge : 31 juillet 2023.


1101750

Nut orale, mél poly hyperprot.hyperénerg, DIJON CEREALES, PAIN G-NUTRITION 65g/30
PAIN G-NUTRITION est un mélange polymérique hyperprotidique et hyperénergétique pour complémentation orale destinée aux adultes du groupe DIJON CEREALES.

DESCRIPTION

Le pain brioché PAIN G-NUTRITION du groupe DIJON CEREALES est un aliment diététique destiné à des fins médicales spéciales solide prêt à l’emploi, conditionné sous forme de pain en emballage individuel de 65 grammes.

PAIN G-NUTRITION est un pain hyperénergétique (3,01 kcal/g), hyperprotidique (20,6 g de protéines /100g).
Sa date limite de consommation est de 70 jours.
Conditionnement par carton de 30 pains.
Date de fin de prise en charge : 31 juillet 2023.


Article 2

Le présent arrêté prend effet à compter du treizième jour suivant la date de sa publication au Journal officiel.

Article 3

Le directeur général de la santé et la directrice de la sécurité sociale, sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait le 9 juillet 2018.

La ministre des solidarités et de la santé,

Pour la ministre et par délégation :

La sous-directrice de la politique des produits de santé et de la qualité des pratiques et des soins,

C. Perruchon

Le sous-directeur du financement du système de soins

T. Wanecq

Le ministre de l’action et des comptes publics,

Pour le ministre et par délégation :

Le sous-directeur du financement du système de soins,

T. Wanecq

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.