Association REGAIN

Accueil > 60 et plus > nouveau système RETRAITE : Atelier participatif de Lorient

nouveau système RETRAITE : Atelier participatif de Lorient

lundi 8 octobre 2018, par REGAIN

Atelier participatif de Lorient synthèses des expressions citoyennes
18 septembre 2018

Le présent document fait la synthèse des expressions citoyennes sur le futur système des retraites, à partir de discussions sur le système actuel et le système souhaitable, lors de la matinée de de l’atelier participatif le futur système des retraites, le 18 septembre 2018 à Lorient, qui a réuni 64 participant-e- s.

En complément de cette courte note, les propositions faites par les participant-e-s ont été mises en ligne sur la plateforme :

https://participez.reforme-retraite.gouv.fr/profile/atelierdelorient

une synthèse de la présentation à main levée

L’animateur a d’abord proposé une série de questions à laquelle les participants ont répondu à main levée. il se trouve rue 10 personnes ont mis moins de 15 minutes pour venir, 4 personnes ont mis entre 15 et 30 minutes pour venir ; la majorité des participants ont mis plus de 30 minutes et parmi eux la moitié a mis plus de deux heures. 10 personnes viennent de vannes, 6 personnes de rennes et 4 personnes de Brest.

la moitié des participants sont retraités dans la salle, il y a également 8 salariés du secteur public, 25 salariés du secteur privé, 4 participants travaillant à leur compte, 2 participants sont sans emploi et il y a également 4 militaires.
5 participants ont une activité professionnelle ou bénévole en lien direct avec la retraite.

10 personnes estiment avoir de bonnes connaissances sur le sujet, 40 participants pensent avoir des connaissances moyennes et ϭϯ personnes estiment ne pas avoir de connaissance sur le sujet ou n’en avoir rue très peu. la moitié des participants sont déjà allés sur la plateforme en ligne, une vingtaine de participants ont également contribué à la concertation.

une seule personne n’a pour le moment pas du tout réfléchi à sa retraite et ne s’en est pas encore préoccupé, et la grande majorité des participants de la salle se projette déjà dans sa propre retraite. une dizaine de participants pensent qu’ils manqueront de ressources une fois à la retraite,

12 personnes épargnent pour leur retraite et 8 personnes ont déjà prévu de travailler plus longtemps rue l’âge légal de départ à la retraite. ρ participants n’ont pas de crainte particulière et sont méfiants quant à l’avenir de leur retraite. Enfin, une personne ne se retrouve dans aucune des propositions : ce monsieur de plus de ςρ ans n’a pas de retraite et ’arrive pas à en percevoir.
il lui est conseillé de se rendre au stand info-retraite sur le temps de midi fin de trouver un interlocuteur pour l’aider dans ses recherches.3 regards sur le système de retraite aujourd’hui les participants ont échangé en sous-=groupes de ς à ϳ personnes avec un facilitateur d’échanges par table. le premier tour de discussions s’est porté sur ce qu’ils pensent du système actuel, ce qui fonctionne aujourd’hui et est à conserver et ceq mérite ’être amélioré, repensé ou supprimé. voici ce qui en ressort. un sentiment de complexité, l’inégalité de méfiance les participant-es partagent avant tout des préoccupations sur le niveau de leur future retraite, nombre d’entre eux craignent une perte de pouvoir d’achat et de niveau de vie :

« la réalité est aujourd’hui, tous les retraités ont pas suffisamment pour vivre ». Ils disent devoir s’y préparer, pour anticiper cette perte de revenu, notamment pour envisager le coût d’une maison de retraite. ils et elles se questionnent également sur l’âge effectif de départ à la retraite et sur leur capacité à avoir jusqu’à cet âge-là un travail et la santé suffisante pour l’exercer.la retraite aujourd’hui, ça vous évolue quoi ?

interrogés sur leur perception de la retraite aujourd’hui, les participants évoquent avant tout la complexité et l’inégalité du système actuel ;8 occurrences pour chacune des notionsͿ puis évoquent en deuxième lieu autant leur attachement a la solidarité (5 occurrences) que le principe de répartition (5 occurrences).
enfin, ils estiment que le système leur parait injuste (4 occurrences), tout en avançant l’idée de sécurité occurrences égalementͿ.4

ces motifs de crainte sont renforcés par l’impression d’illisibilité et de complexité du système :

les règles de calcul sont complexes, l’accès à l’information concernant a propre situation difficile ;
une table met également l’accent sur les erreurs parfois faites lorsque les dossiers passent par plusieurs caisses de retraite.

certain-e-s estiment enfin que le système s’adapte mal, voire est totalement inadapté aux évolutions de la société : la précarité, la diminution du nombre d’actifs dans le secteur agricole, la vie active des femmes ainsi rue les nouvelles formes de travail sont autant de sujets qui ont été abordés aux tables.

•le système par répartition et la solidarité sont à conserver la majorité des participant-e-s fait confiance au système par répartition et u principe de solidarité intergénérationnelle. la solidarité « fait l’identité de notre système », Elle apparait comme essentielle au bon fonctionnement du régime de retraite actuel. le système par répartition mériterait tout de même d’être réformé « pour aller vers plus d’égalité et de justice ».

le système de réversion a également beaucoup été discuté, une minorité de participants souhaitant conserver ce système tel qu’il l’est pour le moment, et une majorité de participants le trouvant pour l’instant injuste et souhaitant le modifier pour qu’il soit plus en accord avec la société actuelle. portrait-robot du système de retraite idéal 5 pour les participants, e futur système de retraite devra également apporter des solutions sur les thèmes suivants : un système solide et stable qui peut s’adapter à la société en évolution constante, rui ne se réforme pas tous les 5 ou 10 ans. ce système devrait épouser les changements sociétaux tels rue les nouvelles formes de concubinage, les changements économiques parfois brutaux et imprévisibles ou encore les nouvelles réalités du monde du travail (la mobilité interprofessionnelle, les arrières segmentées, les nouvelles formes de travail...).

Les carrières et les modes de vie des citoyens ne sont plus simples et linéaires : le nouveau système doit en tenir compte. une lisibilité accrue grâce à les règles claires afin de répondre aux besoins d’information des citoyens. la simplification des règles permettrait ainsi rue chaque citoyen soit au courant du montant de sa future retraite et ainsi de son futur niveau de vie ; au courant également de l’âge à partir duquel il/elle pourrait rendre a retraite ; ou encore à quels droits il/elle aura accès une fois retiré du monde du travail. une correction des inégalités actuelles grâce à l’universalisation du système :

les inégalités économiques entre régimes attisent souvent les conflits et la jalousie. une réduction des inégalités femmes-hommes en corrigeant les questions relatives aux congés maternités et parentaux, aux différences de salaires ou encore aux pensions de réversion. la retraite demain, ça vous évoque quoi ? interrogés sur leur perception du futur système de retraite, c’est d’abord un système plus équitable ;ϭϯ occurrences que’ espèrent les participants, avant d’être un système plus juste 8 occurrences) et plus égalitaire (6 occurrences). enfin, les participants souhaitent que le système soit plus simple (5 occurrences), ce qui fait écho aux 12 mots-clés représentant les inquiétudes : « inconnu » (4 occurrences), « incertitude » (3 occurrences), « incertaine » (3occurrences) et « question » (2occurrences). 6 réactions à la présentation des grands principes du futur système universel de retraite

•appréciations positives et points d’appui la simplification et la visibilité (12 occurrences) : « davantage de transparence », de simplicité dans les suivis des parcours professionnels « notamment entre public et privé ». beaucoup de participant-e-s souhaitent pouvoir calculer facilement leur future pension de retraite pour évaluer leur futur niveau de vie. un nouveau système plus équitable et plus juste (11 occurrences) par son universalité (5 occurrences) : il uniformise, homogénéise les situations grâce à une valeur du point identique, reconnait un droit au salaire, ouvre la voie à une notion de revenu universel et souhaite réduire les inégalités femmes-hommes.

la confiance envers la méthode (4 occurrences) : « la concertation avec les citoyens », le débat, autant d’ingrédients créant un cadre de confiance pour la discussion. l’ambition d’une réforme systémique est soulignée. la conservation des grands principes de notre système de retraite, notamment le système de répartition :

les 14 tables nt n effet toutes évoqué ce sujet et toutes sont unanimes ruant à l’importance de garder ce principe de solidarité. beaucoup de participant-e-s ont également évoqué les pensions de réversion, « à repenser peut-être » mais à garder sûrement.

•des questionnements sur la mise en place du système des craintes sont d’abord exprimées sur la sincérité de l’exercice de concertation : « quelle prise en compte des propositions ? » « Comment être sûr que ce qui sera dit lors des débats sera bien traduit en proposition ? » « la réforme n’est-elle pas déjà décidée ? ».

Des craintes sont également soulevées concernant le suivi des propositions : « qu’est-ce qui garantit la prise en compte e ce qu’il se dit en réunion et en débat ? » « comment assurer la gouvernance de ce nouveau système le système proposé leur parait encore trop flou (8 occurrences), avec « beaucoup de « si » » ais peu de prévisions claires et calculées, peu de simulations : « il n’y a pas assez d’informations pour être totalement confiant envers ce nouveau système ».

la phase de transition inquiète particulièrement certains participant-e-s (7 occurrences) qui se demandent comment la réforme sera mise en place et ce qui est prévu pour « éviter les querelles sur la transition :

lire la suite ici


.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.