Association REGAIN

Accueil > SANTE et PRÉVENTION > Les Françaises vivent plus longtemps en bonne santé selon la DREES

Les Françaises vivent plus longtemps en bonne santé selon la DREES

mardi 9 octobre 2018, par REGAIN

La Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) vient de publier une étude qui met en exergue une augmentation significative de l’espérance de vie en bonne santé (EVSI) des femmes françaises. Elles auraient ainsi gagné 9 mois d’espérance de vie en bonne santé en une année à peine. Une tendance à confirmer selon la DREES.

En 2017, l’espérance de vie en bonne santé, c’est-à-dire le nombre d’années que peut espérer vivre une personne sans être limitée dans ses activités quotidiennes, s’élève en France à 64,9 ans pour les femmes.

Entre 2016 et 2017, cet indicateur a progressé de 0,8 an, tandis que l’espérance de vie à la naissance est restée stable, atteignant 85,3 ans.

Les femmes vivent ainsi plus longtemps en bonne santé, contrairement aux hommes au cours de la même période. L’espérance de vie en bonne santé de ces derniers a reculé de 0,1 an pour atteindre 62,6 ans en 2017, tandis que leur espérance de vie à la naissance est passée de 79,3 ans en 2016 à 79,5 ans en 2017.

Au cours des dix dernières années, l’espérance de vie en bonne santé est restée stable pour les hommes, tandis que pour les femmes, la tendance est plutôt à la hausse depuis 2012. Cette tendance récente restant à confirmer dans les prochaines années
L’espérance de vie à la naissance des Français s’allonge régulièrement ce qui pose l’enjeu de la qualité de la fin de vie.

L’indicateur de l’espérance de vie en bonne santé ou sans incapacité croisé avec celui de l’espérance de vie à la naissance permet de mieux apprécier le bénéfice de ces années de vie supplémentaires. Une espérance de vie en bonne santé en hausse pour les femmes et stable pour les hommes

En 2017, l’espérance de vie en bonne santé s’élève à 64,9 ans pour les femmes t 62,6 ans pour les hommes. Si cet indicateur reste stable pour les hommes par rapport à 2016 (-0,1 an), il progresse de +0,8 an pour les femmes sous l’effet de la baisse de la déclaration de limitations fonctionnelles, particulièrement chez les sseptuagénaire La France dans la moyenne

NOTA BENE

L’espérance de vie à la naissance est l’un des indicateurs de santé les plus fréquemment utilisés pour évaluer l’état de santé d’une population. Il mesure le nombre moyen d’années qu’une génération fictive peut espérer vivre en étant soumise, à chaque âge, aux conditions de mortalité d’une année donnée.

Il s’agit plus d’un indicateur synthétique annuel que d’un indicateur prédictif puisqu’il est difficile d’anticiper les progrès ou les régressions sanitaires à venir.

L’espérance de vie en bonne santé ou espérance de vie sans incapacité mesure le nombre d’années qu’une personne peut compter vivre sans souffrir d’incapacité dans les gestes de la vie quotidienne. Elle intègre une dimension qualitative qui permet de relativiser les données purement quantitatives de l’espérance de vie.

Télécharger l’étude au format PDF

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.