Association REGAIN

Accueil > SANTE et PRÉVENTION > 22 mars, JOURNÉE DU SOMMEIL®,

22 mars, JOURNÉE DU SOMMEIL®,

mercredi 20 mars 2019, par Jeanne HILLION

Avec la JOURNÉE DU SOMMEIL®, l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance, s’est donné un triple objectif :

  • Sensibiliser le public.
  • Favoriser le dépistage et rappeler que des structures de soins existent lorsque le sommeil devient pathologique.
  • Poursuivre la reconnaissance engagée des troubles du sommeil comme élément de santé publique.

A cette occasion, des centres du sommeil ou structures spécialisées ouvrent leurs portes, avec la participation d’associations de malades et d’éducation pour la santé, pour accueillir, informer et sensibiliser le public sur les troubles et l’hygiène du sommeil.

« A partir des réponses apportées par cette enquête, des conseils individuels et collectifs sont proposés dont le but est de préserver au mieux le sommeil. En tant qu’acteur de santé, nous savons à quel point le manque de sommeil est nocif pour la santé. En 2018, 23 actions et campagnes ont été menées dans le réseau MGEN ayant un rapport avec la qualité du sommeil », indique Eric Chenut, vice-président délégué du groupe MGEN, partenaire de l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance, .
Depuis 2004, l’INSV réalise chaque année une enquête avec un institut de sondage.

Pour connaître toutes les actions des centres du sommeil et structures impliquées lors de la 19ème Journée du Sommeil®, consultez la carte ici

vous y trouverez Les 10 recommandations pour bien dormir !

  1. Respectez votre rythme et vos besoins de sommeil.
  2. Maintenez des horaires de lever et de coucher réguliers, aussi bien en semaine qu’en week-end.
  3. Exposez-vous à la lumière du jour en particulier le matin, pour aider à réguler votre horloge biologique.
  4. Pratiquez une activité physique régulière, de préférence avant 20h.
  5. Modérez la consommation d’excitants (café, coca, boissons énergisantes) et n’en absorbez plus après 16h.
  6. Le soir, ne sautez pas le dîner mais évitez les plats trop gras et privilégiez les féculents (qui suppriment les fringales nocturnes), les protéines végétales (plus digestes que les protéines animales), les légumes et les laitages.
  7. Privilégiez une activité calme le soir (musique douce, lecture, relaxation).
  8. Aménagez-vous une chambre propice au sommeil : obscurité, silence, température entre 18 et 20°C.
  9. Déconnectez-vous 1 à 2h avant de vous coucher (éteindre smartphone, tablette, ordinateur) et laissez les écrans éteints jusqu’au lendemain matin.
  10. Allez-vous coucher dès les premiers signaux de sommeil (bâillements, paupières lourdes, yeux qui piquent…) mais pas avant.

En vacances, sur la route ou même au bureau, la sieste est une pratique aux vertus multiples. Plusieurs études ont, en effet, prouvé ses bienfaits sur la mémoire et la concentration. La sieste est également une alliée pour lutter contre le stress, réguler le système cardio-vasculaire et améliorer la réactivité. Enfin, c’est le meilleur moyen de retrouver sa bonne humeur !

En cas de long trajet en voiture, la sieste permet de restaurer la vigilance du conducteur et de diminuer le risque d’accident. Sur la route, paupières lourdes, bâillements, flou visuel, raideurs dans la nuque ou le dos, fourmillements dans les jambes, envie incessante de changer de posture, modification involontaire de la vitesse, petites déviations de la trajectoire du véhicule, sont autant de signes qu’il est temps de s’arrêter pour une pause récupératrice !
Comment ?

Il existe plusieurs types de siestes, à adapter en fonction du contexte et du moment de la journée.

La sieste flash dure moins de 5 minutes et ne présente pas de sommeil réel. C’est un moment de détente qui peut se pratiquer dans les transports ou au bureau. Elle permet d’améliorer la mémoire et l’attention.

La sieste type dure entre 15 et 20 minutes. Elle comporte uniquement du sommeil lent léger. Elle se pratique plutôt en début d’après-midi dans un endroit calme ou lors d’un trajet en voiture, dès les premiers signes de baisse de vigilance du conducteur.

Pour tout savoir sur la pratique de la sieste en voiture ou sur votre lieu de travail, découvrez les conseils de Caroline Rome, sophrologue, en vidéo.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.