Association REGAIN

Accueil > SANTE et TRAVAIL > SÉCURITÉ SOCIALE : HISTOIRE D’UN SABOTAGE

SÉCURITÉ SOCIALE : HISTOIRE D’UN SABOTAGE

samedi 5 février 2022, par Jeanne HILLION

Depuis sa création en 1945, le régime général de la Sécurité sociale subit le feu des « réformateurs » de tout poil. Comment expliquer cet acharnement contre un système que l’on réduit souvent à une simple couverture des risques de la vie ? C’est qu’au-delà de l’assurance sociale, les pionniers de la « Sécu » forgeaient un outil
d’émancipation du salariat géré par les travailleurs.

Le 21 janvier dernier, l’hebdomadaire souverainiste Marianne publiait des fuites sur le programme économique qu’Emmanuel Macron devrait mettre en œuvre s’il était réélu suite à la présidentielle d’avril prochain. Et au milieu d’un certain nombre de mesures antisociales, Marianne évoquait l’étatisation de l’assurance chômage, qui serait transformée en sixième branche de la sécurité sociale. Dans les faits, quels changements induirait cette étatisation ? La Sécurité sociale n’est-elle pas, en réalité, gérée de manière paritaire par les partenaires sociaux, patronat et syndicats ? En quoi la gestion de l’UNEDIC, qui pilote l’assurance-chômage, diffère-t-elle aujourd’hui de celle de la Sécurité sociale ? Nous nous sommes rendu compte que les réponses à ces questions n’étaient pas si évidentes que cela.

C’est pour clarifier tout cela que nous avons fait appel à Bernard Friot, économiste et sociologue, spécialiste de l’histoire du salariat et des conquis sociaux en France. Des conquis sociaux justement comme la Sécurité sociale, en voie d’être détricotés.

Nous nous attendions à une défense des prérogatives existantes des partenaires sociaux, que le gouvernement veut objectivement dépouiller. Bernard Friot a plutôt ébauché une histoire de la Sécurité sociale, afin de nous montrer comment la guerre contre la rupture qu’a constituée la création en 1946 du régime général a été menée depuis lors par les gouvernements successifs et le patronat. Des fois avec la complicité objective de syndicats flattés d’être partie prenante d’un système paritaire là où, au départ, il s’agissait d’ériger des caisses gérées intégralement par les travailleurs et pour les travailleurs.

Je vous encourage à regarder l’émission directement sur youtube et liker la video pour donner plus de visibilité au MEDIA qui fait un excellent travail.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.